Les 8 symptômes de la méningite que les parents ne devraient pas ignorer !

0
125
symptômes de la méningite
© 123rf

Enregistrer l'article.. Pour s'en souvenir!

Avez-vous déjà entendu parler de la méningite ? C’est une maladie liée à l’inflammation des membranes du cerveau et de la moelle épinière.

Certes, son étiologie peut être différente, mais les symptômes sont presque les mêmes.
Selon les estimations faites par les spécialistes, les enfants sont plus susceptibles d’être touchés par cette maladie.

Voici donc les 8 symptômes de la méningite que les parents ne devraient pas ignorer.

Les maux de tête aigus

 

maux de tete
© 123rf

Si l’enfant souffre d’une méningite, il aura un mal de tête insupportable. C’est comme si sa tête va « éclater ».

Le mal de tête est vraiment très fort et la douleur peut même affecter le cou du petit.

A noter que ce symptôme peut ne pas être détecté par les parents. Vous devez donc faire attention !

Par ailleurs, il faut savoir que les signes que nous venons de citer peuvent être liées à l’apparition d’une protubérance sur la fontanelle.

La vision double

 

vision double
© Istockphoto

Si votre enfant souffre de la méningite, il aura de grandes difficultés pour concentrer sa vision. L’image qu’il observe avec ses yeux est donc double.

Nous parlons de la « vision double », qui est l’un des signes de cette maladie dangereuse.

La fièvre soudaine

 

fiévre
© 123rf

La fièvre qui apparaît soudainement est l’un des symptômes de cette maladie.

La température du petit grimpe très rapidement et les parents n’arrivent pas à la réduire facilement.

L’enfant souffre aussi de tremblements et peut se plaindre d’avoir froid de façon régulière.

Attention ! La fièvre soudaine est un symptôme commun à une multitude de maladies.

C’est pour cette raison que les parents doivent prêter attention à d’autres signes.

La photosensibilité

 

Photosensibilité
© 123rf

Voici un autre symptôme de la méningite : la photophobie. C’est tout simplement la sensibilité élevée à la lumière.

C’est d’ailleurs la raison qui pousse les enfants à pleurer, ou encore à souffrir d’une augmentation des nausées et des maux de tête.

Les maux de ventre, les nausées et les vomissements

 

Les maux de ventre et les vomissements
© Istockphoto

A cause des nausées régulières, l’enfant peut perdre son appétit. Il peut aussi sentir des douleurs abdominales, ou même faire des vomissements.

Ce sont des signes pouvant être la cause de cette maladie liée à l’inflammation des membranes du cerveau et de la moelle épinière.

La rigidité de la nuque

 

La rigidité de la nuque
© Pinterest

Votre enfant est allongé sur le côté avec la tête en arrière et les jambes pliées ? Il souffre sans doute de cette maladie.

Cette position corporelle est l’un des symptômes les plus connus.

En général, les parents essayent de détendre le cou du petit, mais en vain. Les tentatives échouent souvent. L’intervention d’un professionnel est de plus en plus recommandée.

Les éruptions cutanées ne pâlissent pas

 

Les éruptions cutanées
© 123rf

Parfois, l’enfant peut aussi souffrir d’éruptions cutanées. Pour être sûr qu’il s’agit d’une éruption qui n’est pas liée à la méningite, il suffit de faire un petit test : prendre un verre transparent et l’appliquer sur l’éruption tout en pressant de façon à ce que la peau sous le verre pâlisse.

Si l’éruption conserve sa couleur, les parents doivent être très attentifs. Mais s’elle pâli, il n’y a sûrement rien de grave.

L’incapacité de tendre les jambes

 

incapable de tendre la jambe

Le signe de Brudzinski est parmi les symptômes les plus connus de la méningite.

De quoi s’agit-il ? Les jambes de l’enfant se plient immédiatement aux genoux quand on arrive à incliner sa tête vers le thorax.

Si le petit souffre de la méningite, les spécialistes évoquent également le signe de Kernig :

quand la jambe est soulevée, il est impossible de tendre le genou pour former un angle presque droit.

Que faire ?

 

appel urgence
© Istockphoto

Contrairement aux idées reçues, la méningite est une maladie dangereuse.

Si les parents constatent les symptômes cités, il est indispensable de contacter les urgences dans l’immédiat.

Une fois sur place, il faut expliquer au médecin les signes détectés.

Attention ! Cette maladie doit être soignée à l’hôpital. Vous ne devez, en aucune situation, refuser l’hospitalisation de votre petit.

Avant l’arrivée du médecin, n’oubliez pas de fournir à votre enfant un environnement de silence et de tranquillité.

Il est aussi conseillé d’éteindre les lumières de sa chambre à coucher. Ce sont des points très importants à ne pas négliger !

Enregistrer l'article.. Pour s'en souvenir!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here