Sommeil bébé : 14 conseils pour aider bébé à faire ses nuits

36
29069
sommeil bébé

Si vous êtes ici, je pense que vous êtes des nouveaux parents et vous ne savez ni quand (ni comment) votre tout petit va-t-il faire ses nuits ?

Il est difficile de donner un âge précis, car chaque bébé est étant différent, mais généralement entre les trois et six mois, votre bébé sera prêt à faire ses nuits. Pour un nouveau-né (moins de trois mois), la notion jour/nuit n’existait pas. Donc, c’est tout à fait normal qu’avant les trois premiers mois que votre bébé ne fait pas ses nuits.

Maintenant, on passe à la bonne nouvelle.

Votre bébé a trois mois ou plus ? Alors, cet article va changer votre vie !

Vous trouveriez des conseils pour que votre bébé soit capable de faire ces nuits facilement.

Sans tarder, Vas-y pour découvrir nos conseils.

 

Sommeil bébé : 14 conseils pour aider bébé à faire ses nuits

 

1. Aider votre bébé à différencier entre le jour et la nuit

 

Est-ce que vous mettez votre trésor dans le noir et dans le calme durant le sommeil de la journée ?

Oui, hein ?

Alors, vous devez arrêter tout de suite. Vous devez laisser votre bébé remarque la différence entre le jour et la nuit, il est conseillé de le laisser dormir le jour à la lumière de soleil et la nuit dans un environnement doux et calme et sans aucune lumière.

2. Fixer un rythme pour votre bébé

 

Pour que votre bébé puisse dormir facilement et faire ses nuits, il faut qu’il eût un rythme fixe de ses activités journalières : le bain, le repas, jeux, et l’heure de sommeil.

Même un adulte s’il rate l’heure de sommeil, il va avoir des difficultés pour dormir, aussi les bébés. Alors, vous devez adopter un rythme fixe pour votre loulou.

Pour vous faciliter la tâche, je vous propose de noter dans un carnet ses activités et ses habitudes quotidiennes.

 

3. À quelle heure faut-il coucher votre bébé ?

 

Je vous conseille de mettre votre enfant au lit vers 20 h, 21 h grand maximum. D’après mon expérience 20 h, c’est l’heure parfaite pour qu’il trouve son sommeil facilement.

4. Un bain avant de dormir

 

En donnant un bain à votre bébé avant son dernier biberon, ça lui aidera beaucoup à dormir plus facilement. (L’une de mes astuces préférées.)

5. Un massage

 

Après le bain, je vous propose de lui offrir un moment de détente en écoutant de musiques zen et douce avec un doux massage.

Massez-le de façon circulaire avec votre index et votre majeur réunis entre ses sourcils. Avec ce massage et la musique douce, votre bébé s’endormira plus facilement.

6. Ne ratez pas le train du sommeil

 

 

Si vous remarquez les petits gestes ou signes que le bébé lance lorsqu’il est fatigué comme : il frotte les yeux, les nez ou il baille, etc. Alors, n’essaye pas de le laisser debout pour n’importe quelle raison, il ratera le train du sommeil et la guerre commencera.

7. il ne faut pas zapper les siestes

 

Beaucoup de nouveaux parents pensent que si un enfant fait une sieste l’après-midi, il dormira moins la nuit. Mais c’est faux!!!! Au contraire, ceux qui ratent la sieste, ils vont avoir beaucoup de fatigue et de mal pour s’endormir la nuit.

Mais attention, la sieste ne doit pas être longue et elle ne doit pas être après 15:00 h de midi.

8. N’intervenez pas directement quand votre bébé réveil la nuit

 

Généralement, le bébé se réveille plusieurs fois durant la nuit et c’est tout à fait normal, n’aie pas peur et surtout n’intervenez pas, seulement contrôlez-lui de loin, car votre bébé va gazouiller ou pleurer un peu et il s’endormira de nouveau tout seul. Mais si vous intervenez vous le réveiller pour des bons et il sera très difficile de le rendormir de nouveau.


Mais, si votre bébé reste pleurer pour longtemps vous deviez vérifier peut-être quelque chose lui gêne comme une couche sale par exemple.

9. Les biberons en pleine nuit

 

Pour que votre bébé puisse faire ses nuits, il faut enlever les biberons en pleine nuit. 

Comment ?

En commençant à réduire la quantité de biberons de nuit, enlevez au fur et à mesure 20 g chaque jour pendant une semaine. Par exemple : passez de 180 à 160 puis de 160 à 140 puis de 140 à 120, etc. Et recouchez immédiatement votre trésor après ça.  

Avec cette astuce, votre bébé ne comprendrait pas ce changement radical.

10. Assurez-vous que votre bébé n’ait pas ni trop chaud, ni trop froid

 

En tant que parent, vous devez assurer le confort de votre bébé.

Une température entre 18 et 20 degrés Celsius est la température parfaite qui crée un environnement propice au sommeil. Alors, essayez d’assurer cette température dans la chambre de votre bébé.

Un bébé, c’est comme les adultes, il ne peut pas dormir ni dans un environnement trop chaud ni dans un environnement très froid.

Alors, tout simplement, ne couvrez pas trop votre trésor.

Mais, attention pour les nouveau-nés, n’utilisez pas de couverture ni couette ni rien de ce genre, tous les spécialistes le disent et le répètent : pas de couverture, de couette ou d’oreiller pour les nouveau-nés !

Pourquoi ?

 

Les statistiques ont prouvé que les risques de mort subite augmentent lorsqu’il y a quelque chose dans le lit de nouveau-né (risque d’étouffement).

Alors, comment assurer que le bébé n’ait pas trop froid ?

 

Comme j’ai dit, il faut tout d’abord assurer que la température de la chambre entre 18 et 20 degrés Celsius, ensuite pour les couvertures, les couettes, etc. Vous pouvez les remplacer  par un SURPYJAMA ou une TURBULETTE.

Jusqu’à quel age on ne peut pas utiliser les couvertures pour les nouveau-nés ?

 

Les spécialistes disent qu’il faut éviter les couvertures, les couettes, etc jusqu‘à l’age de 18 mois au minimum.

11. comment un bébé doit il dormir ?

 

Sur le côté, le dos ou sur le ventre ? En 1970, beaucoup, on conseillait les parents de coucher leur trésor sur le ventre. Et le résultat de ce conseil est horrible, le nombre de morts subites a augmenté beaucoup plus.

Alors, ÉVITEZ DE COUCHER VOTRE ENFANT SÛR LE VENTRE ! 

La meilleure position tout simplement est sur le dos, vous assurez une bonne aspiration et surtout vous évitez le risque d’étouffement.

12. Une tétine aidera votre bébé à dormir

 

Pendant la grossesse, votre bébé suçait déjà son pouce, alors téter est un véritable besoin.

Ce phénomène est spontané et naturel chez les bébés, donc il va lui aider à dormir.
En plus, plusieurs scientifiques ont prouvé que lorsqu’un bébé dort avec une tétine les risques de mort subite du nourrisson diminuent de 92 %.

Mais le seul problème de la tétine ce qu’est un vrai obstacle pour les mamans qui allaitent. La tétine peut semer la confusion dans l’esprit de votre enfant. Votre bébé ne sera plus capable de faire la différence entre leur besoin de succion et la faim.

13. Créer un environnement zen et relaxant pour votre bébé

 

Pour aider votre bébé à dormir, il faut créer un environnement zen et relaxant :

  • La température de la chambre doit être entre 18 et 20 degrés Celsius comme j’ai mentionné en haut de l’article.
  • Dans l’utérus, les bébés ont l’habitude d’entendre des bruits quand ils dorment, alors essayez d’acheter un appareil à bruit blanc pour recréer le même environnement de l’utérus. 
  • Essayez toujours de ventiler la chambre pour que votre bébé ait de l’air frais lorsqu’il dort.
  • N’utilisez pas de produits parfumés, car certaines odeurs peuvent perturber leur sommeil.

14. Laissez-le pleurer

Parfois, si on met le bébé dans son lit, il commence à pleurer, dans ce cas ne vous précipitez pas directement pour le prendre dans vos bras, seulement assurez-vous que rien ne lui dérange, vérifier sa couche par exemple. De plus, vous pouvez lui chanter. Je vous rassure qu’après quelques pleurs, il s’endormira. S’il reste pleurer pour longtemps, dans ce cas, il faut intervenir pour savoir qu’est-ce que lui dérange.

Je sais que cette méthode peut être difficile à appliquer et vous allez m’attaquer, car vous aurez envie d’aller soulager votre bébé lorsqu’il pleure, mais crois-moi à long terme vous allez me remercier de tous vos cœurs, lorsque vous découvrez les résultats positifs de cette méthode, vous allez dormir tous les deux toute la nuit sans interruption et sans aucun dérangement.

Avant de quitter le site je vous propose de lire aussi : Comment soulager la douleur de mon bébé ?

Vous êtes des nouveaux parents (YOUPPIII !!) ? Voulez-vous que votre bébé fasse ses nuits ? Alors, voici nos TOP 14 conseils pour aider votre bébé à faire ses nuits ET BEAUCOUP PLUS...

36 COMMENTS

  1. Un beau ramassis de bêtises ! Laisser pleurer un enfant est nocif pour son développement, son cerveau, ses émotions. Est-ce que quand vous avez un chagrin votre conjoint vous laisse pleurer dans votre coin sans vous consoler, de peur que vous preniez « de mauvaises habitudes » ? C’est le meilleur moyen pour que votre enfant se sente abandonné.

    • Tout d’abord merci flo pour votre commentaire, sinon je n’ai pas dis de laisser le bébé pleurer pour une éternité, j’ai dis « quelques pleurs » et déjà j’ai noté aussi qu’il faut rassurer que rien ne lui dérange comme sa couche et pour finir j’ai proposé que vous vous chantez pour votre bébé. Je n’ai jamais dis de l’abandonner pleurer tout seul. Je vous remercie encore une fois et j’espère que vous me compreniez mieux maintenant.

  2. Dommage que cet article soit uniquement pour les bébés buvant le biberon, ce n’est pas tout à fait pareil pour la nuit avec les loulous allaités, merci quand même pour les conseils

    • Merci Filou pour votre encouragement j’apprécie beaucoup ce genre des commentaires, bientot l’article sera exhaustif

    • ça depend de l’age de bébé par exemple un nouveau bébé besoin de 18 heures de sommeil, de 6 à 12 mois un bébé besoin environ 11 heures la nuit et deux fois 1 heure à 1 heure 30 la journée

  3. Par contre je suis totalement en désaccord concernant les siestes. Étant professionnelle de la petite enfance, ne jamais réveillé un enfant lorqu’il dort, si il dort c’est qu’il en a besoin même après 15h!! Ça ne l’empechera Pas de s’endormir le soir!!!

  4. Bonjour, vous devriez vous documenter sur le sommeil des bébés (le livre du docteur Rosa Jové est très bien par exemple). Les réveils nocturnes sont normaux chez les bébés, on ne peut pas attendre d’eux qu’ils fassent NOS nuits avant 3 ou 4 ans. Et surtout ne pas les laisser pleurer!
    Vous pourriez aussi demander à quelqu’un de vous relire pour votre syntaxe et votre orthographe.

  5. Bonjour
    Bravo pour vos conseils…
    Les commentaires sont bien «  désagréables »! Que les gens sont bizarres!
    Je pense qu’on ne peut pas faire l’unanimité.
    Votre article part d’une bonne intention et est très généreuse… merci pour le partage.
    Chacun fera ce qu’il peut … et avisera.
    Moi , je suis assez d’avcord avec vos suggestions.
    Et la syntaxe je m’en fous… le message passe. On communique, on partage, on échange… c’est ça le bon côté 😊.
    Encore merci à vous

    • Merci beaucoup Cooremans❤ ❤ ce genre de message me motive pour travailler plus ❤ encore une fois merci 😗

    • Tout à fait d’accord avec cooremans. Merci pour ces conseils. Je suis enceinte de mon 3e et ces conseils m’aideront à me remettre dans le bain même si chaque enfants et différent. Je me fiche aussi de la syntaxe et de l’orthographe qui n’ont pas été flagrants selon moi. Je vous encourage à continuer.

  6. Bonjour,
    Je suis professionnelle de la petite enfance depuis 20 ans, maman et j vais souvent en formation.
    Vous avez raison sur beaucoup de point. Oui, il ne faut pas courir dès que l enfant couine sinon il prendra ça comme habitude. Le pédiatre me faisait la leçon🙄. Le laisser dormir après 15h ou 16h va différer l heure de son prochain cycle. Ça devient un cercle vicieux. Beaucoup de parents nous font le reproche. Mais apparement, il y a des mères qui n ont que ça à faire. Veiller toute la nuit. Et tout dépend de la situation, on agit différement quand un enfant fréquente la garderie. On instaure tranquillement une routine sinon c est le burn out assuré.
    Bravo pour votre démarche!

  7. Merci beaucoup pour cet article plein de petites astuces, moi qui suis maman de deux petites puce de 20 et 4 mois, ça va beaucoup m’aider, surtout que je galère assez pour faire dormir la plus grande.
    Et bravo pour votre patience, certains commentaires sont très très désagréables même ceux qui se veulent moralisateurs, c’est affligeant.
    Bonne continuation❤️

  8. Je trouve que cet article est parfait, bien résumé ayant eu 2 enfants et la enceinte du 3ème j’ai laissé mes enfants pleurer pendant un certain moment les nuits et ils ont fait leur nuit à 3 semaines! Le bonheur.
    Ils ont respectivement 10 et 13 ans et sont en parfaite santé. Les laisser pleurer n’est pas un signe d’abondon il faut arrêter de culpabiliser avec ça.

  9. Bonjours mon médecin et autres professionnels m’ont toukours dis de maintenir une température entre 18 et 20 degrés donc j’essaie de maintenir 19

  10. Agréablement surprise de lire la remarqué sur le risque de confusion j’ai vite déchanté quand j’ai lu « laissez le pleurer mais j’ai eu le coup de massue quand j’ai lu les commentaires :'(

    A toutes les mamans qui laissent « un peu » pleurer svp allez lire les études à ce sujet pour le bien être de vos enfants 😢

    Laisseriez vous votre père ou votre mère pleurer seul dans son lit en maison de retraite car ils ont un besoin (peut être « juste » le besoin d’être rassuré) qu’ils ne peuvent plus exprimer ? Je pense que la réponse est non alors pourquoi laisser un bébé qui n’a que ce mode de communication pleurer ? Pour dormir ? Oui mais à quel prix ? Quand vous avez choisi d’avoir un bébé vous vous attendiez à ce qu une fois changé et ayant mangé il ne dise plus rien ? Pouvez vous vraiment savoir en le regardant qu’il n’a pas mal, qu’il n’a pas besoin d’être rassuré ?

    Regardez nos plus proches cousins les singes. Les premiers temps leurs petits sont toujours accrochés à leur mère. De ça dépend leur survie. Nos bébés ont un réflexe de grasping. Croyez vous que c’est pour rien ? Ils valent leur respiration et leur rythme cardiaque sur les nôtres. Croyez vous que c’est pour rien ?

    Savez vous ce que serait la MSN ? Nos bébés s’endormiraient trop profondément et oubliraient de respirer ou s’enfouiraient dans quelque chose de mou bloquant leur respiration à cause du réflexe d’enfouissement les poussant à chercher le sein de leur mère qui n’est pas à côté d’eux pour éviter les « mauvaises habitudes ou encore dormir.

    En Afrique les mères portent leur bébé qui tète ou non à son bon vouloir pour aller travailler, s’occuper de la maison ou des autres membres de la famille. Elles dorment avec leur nouveau né. Dans les tribu aux 4 coins du monde c’est la même chose. Pourtant on ne peut pas dire que ces bébés devenus adultes soient dépendants à vie de leur mère bien au contraire. Pour les prématurés il y a même une prescription de portage h24 (sauf douche une fois par jour) jusqu’aux 1 an minimum !

    Et nous sommes censés être plus évolués ?!

    Pourquoi le monde va-t-il si mal ?

    • Tout d’abord, merci Jessica pour votre commentaire, je respecte votre point de vue, je savais dès le début que beaucoup d’entre-vous aller m’attaquer pour ce point, mais il faut savoir que je suis un être humain et j’aime TROPPPPPPPPPPPPPPPPPP mon bébé aussi et j’ai les mêmes sentiments que vous et je vous rassure que peut être beaucoup plus, je suis une personne qui ne supporte pas de voir un inconnu pleure dans la rue, alors imaginons le cas de mon bébé… Alors merci de lire bien, je n’ai pas dit de le laisser pleurer pour une éternité quand même … Mais juste pour 5 min max pour savoir s’il est vraiment un besoin de quelque chose ou juste c’est un bloufff. De plus, c’est un conseil testé par beaucoup de gens et qu’ont validé ces bénéfices sur le long terme. J’ai voulu partager tout pour vous…Pour mes cher(e)s lectures. J’espère que vous compreniez mieux mon point de vue… Car parfois, je trouve une difficulté pour s’exprimer… Les paroles sont difficiles … Merci

      • Bonjour, je ne trouvais pas comment laisser de commentaires. Alors je rebondis sur une de vos réponses.

        Les pleurs d’un bébé sont un signal pour exprimer un besoin que ce soit la faim ou juste un câlin… Il y’a de grandes avancées en neuroscience aujourd’hui qui prouve que laisser pleurer même 5min sans intervenir génère du stress qui génère de la cortisole et de l’adrénaline. Ce qui nuit au bon développement de leur cerveau puisque cela détruit des neurones…
        Il est nécessaire de les accompagner pour qu’ils comprennent ce qu’il leur arrive et mettre des mots sur leurs émotions (tristesse, colère, peur, joie, surprise, dégoût

        Le fait de laisser pleurer un bébé la nuit (ou n’importe quel autre moment) sans lui répondre peut tout simplement le rendre « résiliant ». Il comprend que sa figure d’attachement, la/les personne(s) sur qu’il est censé pouvoir compter ne viendra pas, il refoule alors ses émotions puisque personne ne l’écoute…

        Je vous invite à regarder avec beaucoup d’attention des vidéos de Catherine Gueguen, pédiatre spécialisé soutien à la parentalité, en haptonomie et en communication non violente. Elle met en lumière les dernières découverte en neuroscience sur le cerveau de l’enfant.

        Mais pour réussir à être bienveillant avec son enfant, il faut être bienveillant avec soi même car être parent n’est pas si simple, c’est épuisant, les parents sont fragiles avec la fatigue etc… Il faut s’autoriser à ne pas être parfait et à se donner du temps pour soi aussi.

  11. Merci d’avoir posté cet article génial.
    Je suis un lecteur de longue date mais je n’ai jamais été obligé de laisser un commentaire.
    Je me suis abonné à votre blog et l’ai partagé sur mon Twitter.
    Merci encore pour un bon article!

  12. Bonsoir,

    Je trouve votre article juste et me retrouve totalement dans la méthode adoptée!
    Les commentaires de certaines personnes me laissent sans voix…
    Le plus important, c’est d’etre a l’ecoute et surtout d’observer son bébé afin de mieux cerner ses besoins!
    Merci à vous

  13. bravo pour cet article et votre patience.
    Nous savons toutes que dès qu’il s’agit de l’éducation des enfants on peut être très susceptible et critique envers les différentes façon de faire de chacun.

    Mais s’il vous plait, les personnes qui attaque cette dame, elle donne juste quelques conseils que l’on est libre de mettre en œuvre ou pas.
    Comme nous le savons toutes, nous avons des vies et une idée de l’éducation différentes, donc c’est à nous de garder les conseils que l’on souhaite mettre en place et laisser de côté les autres, comme nous faisons lorsque les amis, les gens dans la rue, et même dans la famille, veulent nous donner leur point de vu.

    Perso j’ai toujours créer un rituel du coucher pour mes 3 enfants qui ont 2 ans, 4ans 1/2 et 7 mois et pourtant les 2 grands font leur nuit complète mais ça peut leur arriver de se réveiller et le dernier faisait ses nuit entre 2 et 5 mois et là il se réveille 2 à 3 fois par nuit.
    Ca à commencer lorsqu’il à eu sa poussée dentaire ce qui l’a déréglé.
    Il a donc prit l’habitude de se réveiller et que je l’allaite dans la nuit, du coup quand je l’entend chouiner un peut, j’attend, s’il se met à pleurer je le laisse pleurer 2 mn et seulement après je vais le voir car des fois il se rendort sans problème tout seul.

    Selon la période de leur vie où même de la notre leur sommeil peut être perturbé comme lorsque nous travaillons ou que nous devons mener les plus grand à l’école nous sommes obliger de réveiller les bébés alors que durant les vacances nous pouvons les laisser dormir tranquille pourtant on aimes pas les réveiller mais on a pas toujours le choix.

  14. Merci pour vos conseils!! Je suis une nouvelle maman alors c’est très apprécié !
    Il y a des commentaires ici assez spécial merci !

  15. Très bonne article!
    Point positif sur le rythme et le sommeil de l’enfant.
    N’hésitez pas a donner d’avantages d’indications en vue d’evitez plus de mort subite du nourrisson (couchage,accessoire à éviter,…).
    J’ai seulement une mise en garde pour le dosage des biberons la nuit! Un enfant de moins de 5 mois a besoin d’un biberon la nuit… Et oui… Si les biberons de la journée sont trop dosés cela peut le créer une pathologie qui s’appelle le reflux gastro œsophagien qui peut entrainer des regurgitations importantes, des vomissements, de fortes douleurs ainsi que des oesophagites. Certains cas peuvent faire l’objet d’une hospitalisation avec divers examen dont une pose de phmetrie (sonde qui va du nez a l’oesophage pendant 48h). Un traitement existe mais a un temps d’action efficace qui va de 10 jours a 3 semaines selon l’enfant.
    Attention au respect des doses selon l’âge de l’enfant et son poids. Pour savoir quel quantités donner a son enfant il suffit d’appliquer la règle d’Appert.
    Bonne continuation ☺

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here