Allaitement : Le Guide Définitif 2018 (MODE D’EMPLOI)

2
2093

Le lait maternel est très important pour les nouveau-nés, il est nutritif et adapté pour répondre aux besoins du bébé dès sa naissance.

En fait, l’allaitement a beaucoup de bienfaits sur la santé et le développement de votre bébé, aussi, il a des bienfaits sur votre santé.

Si vous êtes ici sûrement, car vous avez de nombreuses questions. Pourquoi allaiter ? Les avantages de l’allaitement ? Les positions idéales pour allaiter le bébé ? Etc.

Et dans ce guide, je vais vous montrer tout ce dont vous avez besoin de savoir sur l’allaitement.

Plongeons dedans…

Au sommaire

  1. Allaitement : Pourquoi choisir l’allaitement ?
  2. Allaitement : Conseils pratiques pour allaiter
  3. Allaitement : Comment bien conserver le lait maternel ?
  4. Allaitement : Les positions d’allaitement
  5. Allaitement : Tout savoir du côté de bébé
  6. Allaitement : Tout savoir du côté de maman
  7. Allaitement : Comment arrêter d’allaiter sans douleurs (Le sevrage) ?
  8. Les références

Allaitement : Pourquoi choisir l’allaitement ?

 

Pourquoi allaiter ?

 

Le lait maternel contient naturellement presque tout ce dont votre bébé a besoin, il est la voie royale pour bébé. Il est nutritif et adapté pour les bébés.

Il contient des protides, lipides, enzymes, glucides, vitamines et sels minéraux. Tout cela est adapté au système digestif du nouveau-né et réparti de façon équilibrée.

En effet, le lait maternel fournit suffisamment de nutriments et d’anticorps qui aideront à renforcer le système immunitaire de votre bébé en conséquence votre loulou tombera moins malade et développera moins d’allergies, de plus, le lait maternel favorise la croissance du corps et du cerveau de bébé.

Encore, en allaitant, les muscles des joues et de la mâchoire seront beaucoup plus développés.

Et n’oublions pas que l’allaitement a ses bénéfices sur le côté psychologique de l’enfant, en fait, il a des effets positifs sur le stress de bébé. Le bébé trouve la sensation de protection et de réconfort quand il est dans les bras de sa maman. Les battements de cœur, la voix et les caresses de mamans contribuent à une véritable bulle de tendresse.

En conclusion, un bébé allaité sera beaucoup mieux qu’un bébé nourri aux préparations lactées.

Les avantages de l’allaitement

 

L’allaitement a beaucoup d’avantages sur la santé du bébé et de sa maman, à savoir que le lait maternel est le seul aliment dont votre bébé a besoin durant ses 6 premiers mois.

Les avantages du lait maternel pour bébé :

  • Permet au bébé de constituer son propre système immunitaire, ce qui le protégerait contre les virus et microbes et ce qui les exposerait beaucoup moins à de nombreuses maladies comme le diabète infantile.
  • Permet de réduire les risques de surpoids et d’obésité.
  • Le lait maternel permet de favoriser la bonne digestion. Il ne fatigue ni les riens ni le foie et diminue les gaz chez le bébé.
  • Permet de réduire le stress, l’anxiété du bébé et le réchauffe aussi. L’allaitement maternel est un véritable moment d’intimité entre la maman et son bébé.
  • Le lait maternel est toujours frais et toujours prêt à utiliser.
  • L’allaitement maternel offre une protection contre les allergies.
  • Permet l’éveil sensoriel de votre bébé et facilitera plus tard l’introduction de nouveaux aliments dans son alimentation.
  • Permet d’augmenter la protection contre le syndrome de mort subite du nourrisson.
  • C’est la meilleure alimentation pour bébé.
  • Permet d’aider à éviter la constipation.

Les avantages du lait maternel la maman :

  • Chez les mamans qui allaitent, la perte de poids est plus facile et plus rapide après l’accouchement ! Car le phénomène d’allaitement permet de brûler des calories.
  • Grâce à l’allaitement, l’utérus retrouve plus rapidement sa taille, sa forme et sa tonicité d’avant grossesse.
  • Permet de diminuer les risques de certains cancers, comme celui de l’ovaire et du sein.
  • L’allaitement libère une hormone s’appelle l’ocytocine. Cette hormone permet d’aider à contrôler les saignements après l’accouchement, et diminuer les risques d’hémorragie post-partum, tout en diminuant les risques d’ostéoporose après la ménopause. De plus, il favorise la détente et la relaxation.
  • Permet de favoriser la relation maman et enfant.

Les avantages du lait maternel pour la famille :

  • Le lait maternel est économique et pratique ! Alors, il permet d’économiser de l’argent surtout que le lait en poudre coûte cher.
  • Il permet aussi de gagner de temps, vous n’êtes pas obligé de préparer des bouteilles de préparation pour votre bébé.

Colostrum : Qu’est ce que ce lait bizarre ?

 

Lors des cinq premiers jours qui suivent votre accouchement, vous allez produire un lait magique, appelé le colostrum. Mais c’est quoi ce colostrum ? À quoi se sert ?

Qu’est-ce que le colostrum ?

 

Il faut savoir que le colostrum est un lait produit par tous les mammifères femelles dont le but de nourrir le nouveau-né dès sa naissance. Vous pouvez le reconnaître facilement car sa couleur bien différente du lait habituel. Il est de couleur jaunâtre.

Ce lait se présente sous forme de liquide dès le troisième trimestre de la grossesse, si vous constatez qu’il y a quelques gouttes visqueuses s’écoulent sur vos mamelons et que votre bébé n’est pas encore arrivé alors, n’aie pas peur, c’est le colostrum !

Le premier jour qui suive votre accouchement le colostrum est fabriqué en très faible quantité, moins de 50 ml. Le jour suivant, il oscille entre 200 et 300 ml/jour. Dès le troisième et le quatrième jour, il sera produit en bien plus de grande quantité, environ 700 ml/jour.

Mais à quoi se sert le colostrum ?

 

Beaucoup d’entre vous ont cru que le colostrum sert à faire grandir ou grossir le bébé.

MAIS !! NON !!

En vérité, il joue un rôle anti-infectieux, c’est une sorte de vaccin. Il est riche en anticorps pour transmettre au nouveau-né les résistances immunologiques requises.

En fait, le colostrum est composé de nombreuses protéines, vitamines, des immunoglobulines, bêta-carotène et très riche en sels minéraux. De plus il ne faut pas oublier que le colostrum joue d’autres rôles très importants comme protéger et faciliter la croissance des organes, du tube digestif et il permet aussi de faciliter le transit de votre bébé.

Le colostrum est-il présent pour toujours ?

 

Non, le colostrum sera présent juste pour les cinq premiers jours après l’accouchement, vers le cinquième jour, il sera remplacé par le lait transitionnel et ceci sera remplacé peu à peu par le lait mature autour du quinzième jour.

Ces laits qui remplacent le colostrum sont beaucoup moins riches en protéines et en cellules immunocompétentes qui protègent des infections. Mais, Ils sont beaucoup plus nutritifs pour votre nouveau-né.

Il est très important que la maman allaite son bébé les premiers jours qui suivent l’accouchement car comme vous savez le colostrum joue beaucoup de rôles très importants.

Continue de lire…

Allaitement : Conseils pratiques pour allaiter

 

Mes seins sont-ils prêts à allaiter?

 

Si vous êtes inquiète à propos vos seins, alors, n’aie pas peur votre bébé sera tout à fait capable de téter vos seins et de les faire sortir même s’ils sont plats.

Donc, ne vous inquiétez pas vos seins seront prêts toujours pour l’allaitement.

Quand faut-il éviter l’allaitement ?

 

Pour les maladies comme le SIDA et l’HTLV-1, il faut éviter d’allaiter votre bébé, mais pour les maladies courantes comme rhume, grippe ou diarrhée vous pouvez allaiter sans aucun problème.

Pour l’hépatite, il faut contacter votre médecin pour savoir si vous pouvez allaiter ou non.

Du côté de bébé, il y a certaines maladies rares ou malformations, comme la phénylcétonurie ou la galactosémie, vous obligent à arrêter l’allaitement.

Aussi, il est conseillé d’éviter les drogues, la nicotine et l’alcool sinon votre bébé pourra être affecté et par la suite, il peut avoir d’importants effets secondaires, comme irritabilité, tremblements, vomissements, somnolence, …

Si vous êtes malade avant de prendre, n’importe quel médicament, il faut contacter votre médecin.

Vous n’êtes pas toujours disponible pour allaiter ? Il existe des solutions.

 

Si vous souhaitez ne donner que du lait maternel à votre bébé pendant les 6 premiers mois et vous n’êtes pas toujours disponible, alors vous devez préparer des biberons de lait maternel.

Comment ?

Vous avez deux solutions :

  • La première, en utilisant un tire-lait pour préparer un biberon à partir de votre lait maternel. Ce tire-lait est vendu dans les pharmacies et il est remboursable par la Sécurité sociale.
  • Sinon, vous pouvez vous masser pour extraire le lait, mais cette méthode est un peu fatigante.

Attention : Vous devez mettre le biberon de lait maternel dans un réfrigérateur, il ne se conserve pas plus que 24 heures.

Je fume, que dois-je faire pour l’allaitement ?

 

Il est conseillé d’arrêter de fumer avant ou pendant la grossesse, pour avoir un bébé en bonne santé.

Mais, si vous ne pouvez pas arrêter de fumer, alors il est préférable que vous allaiter votre enfant, car les bénéfices d’allaitement sont plus importants que les effets secondaires causés par le tabagisme.

Attention : NE FUME PAS EN PRÉSENCE DE VOTRE BÉBÉ !!

Pendant l’allaitement, puis-je boire un verre de vin ou de bière ?

 

Il est fortement déconseillé, de boire un verre de vin ou de bière pendant l’allaitement, car l’alcool passe très rapidement dans le lait maternel, votre bébé pourra être affecté et par la suite, il peut avoir d’importants effets secondaires, comme irritabilité, tremblements, vomissements, somnolence, …

Que manger, que boire pendant l’allaitement ?

 

Vous pouvez manger ce que vous voulez, aucun aliment ne vous est interdit.

Par contre pour les boissons, vous devez boire de l’eau plus que d’habitude, c’est important, vos urines doivent rester claires et surtout vous devez éviter l’alcool et les excitants comme café, thé, etc. Car il passe dans votre lait maternel.

 

combien de temps allaiter votre bébé ?

 

En général, c‘est à vous de décider de la durée de l’allaitement selon vos envies, même une courte durée d’allaitement est bénéfique à votre bébé.

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande d’allaiter votre bébé pendant les six premiers mois pour assurer sa croissance, son développement et sa santé et le plus important d’assurer le renforcement de son système immunitaire.

Après ces six mois, vous pouvez ajouter d’autres aliments en complément du lait maternel.

Le lait maternel reste nutritif et essentiel pour votre bébé jusqu’à l’age de deux ans.

Attention : Si vous ne voulez pas allaiter votre enfant, vous devez au moins l’allaiter les 5 premiers jours qui suivent l’accouchement pour assurer le renforcement de son système immunitaire.

Comment savoir si mon bébé a besoin de téter ?

 

C’est facile de savoir si votre bébé besoin de téter ou non, il y a des simples signes qui vous aident à décoder ses besoins.

Parmi ces gestes : il tire la langue, il fait des mouvements avec sa bouche, porte sa main vers les lèvres, il bouge les bras et les jambes, cherche à téter tout ce qui se trouve près de sa bouche, il pleure, …

Si vous avez remarqué l’un de ces gestes, alors votre bébé besoin de téter, mais attention en pleurant, votre bébé peut exprimer différentes choses que la faim comme la douleur, couche sale, la fatigue, le besoin d’être pris dans les bras…

C’est que je veux dire que si votre bébé pleure ne signifie pas toujours qu’il a faim.

Combien de tétées par jour ?

 

Pour le nombre de tétées par jour, il n’y a pas des règles à respecter. Généralement, il faut nourrir le bébé lorsqu’il a faim, c’est-à-dire allaiter à la demande. Il n’y a ni intervalle ni limite au nombre de tétées à respecter.

Vous devez seulement adapter avec les besoins de votre loulou, car chaque bébé est différent.

En moyenne, un bébé peut téter de 8 à 12 fois par jour.

Quelle est la durée moyenne d’une tétée ?

 

la durée d’une tétée varie d’un bébé à l’autre, car, cela dépend de sa façon de téter, la qualité de lait (Il y a des laits qui coulent vite et d’autres plus lentement.) et le type de vos seins.

Bref, ce que vous devez savoir c’est qu’une tétée de qualité dure 10 à 20 minutes.

Mais, comme j’ai mentionné en dessus Il est inutile de chronométrer la tétée de bébé, car ce n’est pas le temps qui compte.

Parfois, un bébé pouvez obtenir tous les éléments nutritifs du lait en seulement 5 minutes, et d’autres reste plus de 20 minutes.

Allaitement : Comment bien conserver le lait maternel ?

 

Source Orbie

Vous travaillez ? Ou vous n’êtes pas toujours disponible pour allaiter ? Vous préférez de tirer votre lait maternel pour bébé, mais vous ne savez ni comment bien le conserver ni comment le congeler.

Pour connaître toutes les astuces sur la congélation et la conservation, consultez nos conseils en dessous.

Comment conserver son lait maternel ?

 

Si vous voulez conserver votre lait maternel pendant quatre à six heures, vous devez le mettre dans une température entre 19°C et 22°C.

Pour le conserver pendant 24 heures, vous devez assurer une température maximum de 15°C.

Mais pour une conservation plus de 24 heures, vous devez le placer au réfrigérateur pendant 4 à 5 jours ou bien le congeler pendant 6 mois au maximum.

 

Comment conserver son lait maternel dans un réfrigérateur ?

 

Vous devez savoir que la conservation de votre lait au réfrigérateur sert à une conservation à court terme. C’est-à-dire le lait doit être conservé au maximum jusqu’à six jours pas plus.

Pour bien conserver votre lait dans le réfrigérateur, vous devez les mettre dans des sacs en plastiques dédiés à la conservation, mais, attention avant les conserver, vous devez assurer que la température de votre appareil entre 0 °C et 4 °C.

D’autre part, Évitez de mettre le lait dans la porte du réfrigérateur, car on ouvre souvent la porte et comme ça, la température de lait sera instable.

Comment conserver son lait maternel dans un congélateur ?

 

Vous devez savoir que la conservation de votre lait au congélateur sert à une conservation à long terme. C’est-à-dire que vous pourriez le conserver jusqu’à six mois, mais vous devez assurer que la température de votre appareil est à -18°c.

Il est préférable de mettre le lait dans un récipient en verre et de le remplir seulement 2/3 pour éviter l’explosion.

La décongélation :

 

Pour décongeler le lait maternel vous devez le passer du congélateur vers le réfrigérateur, 24 heures avant l’utilisation.

Ensuite, si vous voulez le réchauffer, mettez-le dans un bol d’eau chaude.

Enfin, agitez-le bien avant le donner à votre bébé pour assurer que toutes ses qualités nutritives se mélangent.

Attention : n’utilisez pas la micro-onde pour réchauffer le lait du bébé. (La qualité du lait pourrait être altérée. )

Des conseils pour bien conserver le lait maternel

 

Voici quelques conseils pour bien conserver votre lait maternel en toute sécurité :

  1. Ne mélangez pas votre lait tout juste tiré avec celui réfrigéré. Ce type de mélange risque à développer les bactéries.
  2. Il faut laver correctement les biberons et les récipients où on va mettre le lait maternel afin d’éviter les bactéries.
  3. Pour bien conserver ou congeler votre lait maternel, il est conseillé de les mettre au fond du réfrigérateur ou congélateur afin d’éviter l’instabilité de la température si la porte est souvent ouverte.

Allaitement : Les positions d’allaitement

 

 

Les positions d’allaitement sont nombreuses et ils sont tous bons, en fait, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière d’allaiter votre bébé.

Généralement, c’est à vous de décider, en essayant les différentes positions pour savoir celle qui vous convient le mieux, à vous et à votre bébé.

Alors couvrons-les brièvement :

Position couchée ou allongée sur le côté

 

La position allongée sur le côté

 

La position couchée sur le côté est parmi les positions les plus confortables surtout la nuit, quand on est fatigué.

Mais c’est une position un peu difficile pour les débutantes d’allaitement.

Suivre les étapes ci-dessous :

  1. Vous devez tout d’abord couchez votre bébé à vos côtés (Voir illustration), ventre contre ventre.
  2. Ensuite, collez bien votre bébé vers vous.
  3. Enfin, placez sa tête légèrement sous votre sein, le bébé sentira le mamelon et poussera pour l’attraper.

La position du ballon de rugby

 

La position du "ballon de rugby"

Si vous préférez de donner le sein gauche, placez votre bébé sous votre bras gauche, sinon faisait l’inverse.

Suivre les étapes ci-dessous :

  1. Tout d’abord, vous devez être assise.
  2. Tenez votre bébé avec votre bras droit si vous donnez le sein droit.
  3. Ensuite, passez ses pieds derrière votre dos.
  4. Avec votre main choisie selon le sein, soutient la tête de bébé et guidez-le vers le mamelon.

Pour plus de confort, je vous conseille de placer un coussin sous votre bras pour être plus à l’aise sinon cette position vous fatiguera très vite.

La position du berceau (ou de la madone)

 

La position du berceau est la position d’allaitement le plus utilisé car elle fonctionne toujours.

Si vous donnez le sein droit, prenez votre bébé dans le creux de votre bras droit, sinon faisait l’inverse.

La position du berceau (ou de la madone)

Suivre les étapes ci-dessous :

  1. Tout d’abord, vous devez placer son corps sur le côté et son nombril tourné vers vous.
  2. Ensuite, assurez-vous que le visage de votre bébé se trouve au niveau de votre mamelon.
  3. Soutenez ses fesses avec votre main droite.
  4. Enfin, avec votre main libre (normalement gauche), guidez le mamelon dans la bouche de votre bébé.

N’oubliez pas d’utiliser un coussin pour être plus à l’aise et pour bien remonter le bébé au niveau de votre sein.

La position du berceau inversé (ou de La madone inversée)

 

La position du berceau inversé est plus facile à utiliser par les mamans débutantes.

Une fois, que vous avez maîtrisé comment soutenir votre bébé de manière optimale et que le bébé a appris comment bien saisir le sein, vous pouvez passer à la position du berceau.La position du berceau inversé (ou de La madone inversée)

Dans cette position est l’inverse de l’autre position en dessus, c’est-à-dire, si vous donnez le sein gauche, prenez le bébé dans le creux de votre bras droit, sinon faisait l’inverse.

Suivre les étapes ci-dessous :

  1. Votre main soutient sa tête et son dos repose sur votre avant-bras.
  2. Ensuite, assurez-vous que le visage de votre bébé se trouve au niveau de votre mamelon.
  3. Enfin, avec votre main libre (normalement gauche), guidez le mamelon dans la bouche de votre bébé.

Des règles générales pour avoir une bonne position durant l’allaitement

 

Pendant l’allaitement, il est important de s’installer confortablement, c’est-à-dire que vous ne devez pas sentir ni douleur, ni tension au niveau de jambes, de bras ou de dos.

Pour assurer votre confort, suivez ces règles générales :

  • Utilisez un ou plusieurs coussins pendant allaitement pour rester stable durant la tétée avec un confort total.
  • Assurez bien que votre bébé soit face à vous, ventre contre ventre, bien soutenu par votre bras porteur.
  • Utilisez votre main libre pour fixer votre sein dans la bouche de votre bébé.
  • Vous devez assurer que l’oreille, l’épaule et la hanche du bébé soient sur une même ligne droite.
  • Ne laissez pas l’oreille du bébé touche son épaule.

Allaitement : Tout savoir du côté de bébé

 

Comment savoir si mon bébé tète bien?

 

Pour vérifier que votre bébé tète bien, vous devez assurer que les données suivantes sont bien présentes :

  1. Tout d’abord, il faut assurer que votre bébé est bien installé pour la tétée.
  2. Ensuite, vous devez assurer aussi que votre bébé prend en bouche le mamelon et une bonne partie de l’aréole.
  3. Vous devez voir que plus d’aréole au-dessus de la bouche du bébé qu’en dessous.
  4. Assurez bien que les joues de votre Loulou restent rebondies pendant toute la tétée.
  5. Si la tétée est douloureuse, alors il y a une faute dans la tétée. Elle ne doit pas être douloureuse.
  6. Pendant les premiers jours, si votre bébé reçoit assez du lait maternel, alors vers le troisième jour, les selles vont s’éclaircir avant de devenir jaunes et granuleuses. (car les premiers jours, les selles du bébé sont verdâtres, foncées et collantes.)
  7. Si un bébé tète bien alors, il devra mouiller sa couche 6 à 8 fois par jour.
  8. L’urine du bébé doit être jaune pâle et non odorante. Les premiers jours après la naissance, l’urine doit être jaune foncé ou contenir des petites taches roses. (Et c’est normal, ne vous inquiétez pas pendant les premiers jours. )

Une perte de poids de votre bébé ?

 

Ne vous inquiétez pas trop vite, si votre bébé a perdu un peu de joues pendant les premiers jours qui suivent la naissance, c’est tout à fait normal.

Il faut savoir que durant les premiers jours suivant l’accouchement, un bébé normal peut perdre jusqu’à 10 % de son poids.

Mais, la bonne nouvelle que cela ne dure pas plus qu’une semaine et votre bébé en reprendra bien vite son poids initial.

Si cela dure plus qu’une semaine alors il faut voir avec un médecin.

Comment savoir si mon bébé reçoit suffisamment de lait maternel ?

 

Voulez-vous assurer que votre bébé reçoit suffisamment de lait maternel ? Alors, vous devez assurer que les données suivantes sont bien présentes :

  1. Votre bébé, est-il content ?  Éveillé ? Et prend du poids après les deux premières semaines qui suivent la naissance. Si oui, alors c’est un bon signe.
  2. Après les premiers jours qui suivent la naissance, combien de langes mouille votre bébé en 24 heures ? Si 6 ou plus, alors c’est un bon signe aussi.
  3. Pendant les premières semaines, votre bébé fallait faire deux selles abondantes de couleur jaune par jour.
  4. Vous ne devez pas avoir mal aux seins et aux mamelons.
  5. Vous pouvez savoir aussi si votre bébé reçoit suffisamment de lait maternel, quand il a l’air repu et lâche le sein après la plupart des tétées.

Allaitement : Tout savoir du côté de maman

 

Allaitement : Tout savoir du côté de maman

 

Comment éviter d’avoir mal aux mamelons pour les mamans ?

 

Avez-vous de mal au niveau de seins ou au niveau de mamelons ? Si oui, alors il y a une ou plusieurs raisons à cela.

Pour éviter d’avoir mal aux mamelons, suivez nos conseils ci-dessous, ils vous aideront à trouver une solution idéale pour votre problème.

  1. Vous devez éviter d’avoir une peau desséchée au niveau de vos mamelons et aréoles. Le savon, sèche-cheveux, éosine… ce sont des choses à éviter.
  2. Assurez-vous bien que la position du corps et de la bouche de votre bébé est correcte pendant l’allaitement. Car cela peut causer la douleur au niveau de vos mamelons.
  3. Vous ne devez pas mettre votre doigt sur votre sein pour dégager le nez de bébé.
  4. Si vous êtes obliger à interrompre une tétée, alors glissez votre doigt dans le coin de la bouche de votre bébé, et comme cela le bébé lâchera le sein sans vous faire mal.

Si vous suivez ces conseils et vous sentirez toujours mal, alors vous devez contacter rapidement votre médecin, car il y a d’autres causes qui expliquent les douleurs, comme eczéma, grossesse, mycose, infection bactérienne ou virale.

L’allaitement me fatigue beaucoup, que faire ?

 

Je ne vais pas trop parlais ici, car beaucoup de gens pensent que l’allaitement cause la fatigue, MAIS C’EST FAUX !!!!

En réalité, l’allaitement ne causera pas de fatigue, une étude datante de 1998 est publiée dans le « Journal of Human Lactation » à démontrer qu’il n’y avait aucune différence entre le niveau de fatigue des mères allaitantes et celles qui n’allaitaient pas, et même les mères qui ont décidé d’arrêter.

Alors si vous pensez à arrêter l’allaitement, je vous assure qu’arrêter l’allaitement ne changera rien à votre état physiologique.

Je pense, c’est mieux de chercher et comprendre d’où vient cette fatigue.

Les soins nécessaires à mes seins pendant l’allaitement ?

 

Il n’y a pas des soins spéciaux pour vos seins pendant l’allaitement.

Il suffit de laver une fois par jour vos seins, il est préférable d’utiliser de produit naturel.

Choisissez donc un savon naturel avec une bonne odeur. Évitez les produits à base d’alcool, aussi évitez d’utiliser de sèche-cheveux sur vos seins.

Après la tétée, je vous conseille d’utiliser une goutte de colostrum ou de votre lait sur vos mamelons et aréoles.

Allaitement : Comment arrêter d’allaiter sans douleurs (Le sevrage) ?

 

Le processus du sevrage, doit être débuter lentement et progressivement. Un arrêt brusque de l’allaitement peut causer beaucoup de problème comme déranger votre rythme biologique, provoquer un engorgement très douloureux et cela risque de créer beaucoup d’autres complications.

De plus, si vous arrêtez brutalement l’allaitement, vous avez avoir beaucoup de douleurs.

Alors, comment arrêter d’allaiter?

Comme j’ai mentionné en dessous, le sevrage est plus confortable pour le bébé et la maman s’il est progressif.

Vous pouvez débuter par exemple par :

  1. Proposez d’autres aliments à votre bébé.
  2. Diminuez le nombre des tétées par jour progressivement.
  3. Remplacez l’allaitement par le biberon, c’est-à-dire, remplacez le lait maternel par du lait artificiel.
  4. Si vous appliquez le tire-lait pour nourrir votre bébé, vous devez arrêter progressivement.

Repinnez au maximum

 

2 COMMENTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here