À vous qui croyez que je donne trop d’attention à mon enfant

© freepik

Vous êtes une personne qui remet toujours en question l’éducation de votre enfant ?

Vous êtes donc à la bonne adresse ! Cet article vous sera sûrement très utile, surtout si vous croyez que vous donniez trop d’attention à votre petit.

Nous allons vous expliquer tout.

Christine Jean, une des chroniqueuses du blog La Parfaite Maman Cinglante, répondra à la question soulevée au niveau de l’introduction.

Certes, les méthodes utilisées par cette blogueuse peuvent paraitre orthodoxes et elle peut être bizarre sur ses choix, mais sa réflexion, ses recherches, ses méthodes et ses capacités lui permettent de nous donner des éléments de réponse.

Christine répond systématiquement aux besoins de son petit bambin, et semble un peu marginal avec son partage, son cododo et son allaitement prolongé, mais c’est un choix qui assume, lui et son conjoint. Elle se sente bien. Elle a pris la décision de traiter son enfant de cette façon et à lui donner cette attention.

Dans un moment de cris, il est important d’accorder à votre bébé l’attention nécessaire pour l’apaiser. Il ne faut jamais traiter un petit comme l’on traite un adulte.

C’est totalement différent.

C’est un point très important à mettre en tête ! Vous ne devez jamais exiger à votre bambin une maturité émotive, qu’il peut difficilement atteindre même à l’âge adulte.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de parents, les cris et les pleurs des enfants ne sont pas un comportement à ignorer, mais un message très important à entendre.

Si votre bébé pleure ou crie, il est conseillé de l’accompagner en cherchant les meilleures solutions.

Il est préférable de l’écouter et l’observer pour le guider dans chaque étape de sa vie. Il ne faut jamais ignorer un bébé qui pleure. Il ne crie pas pour rien, mais pour vous envoyer un message.

A vous de décrypter ses cris.

Quand vous dites que mon bébé n’arrive pas à dormir tout seul et que c’est malsain, alors que vous ne pouviez pas fermer l’œil quand votre chéri ne partage pas votre lit, nous pouvons dire que vos propos sont un drôle de paradoxe.

Et nous avons totalement raison !

Par ailleurs, et contrairement aux idées reçues, vous ne devez, en aucune situation, laisser votre bébé pleurer seul dans une chambre en disant qu’il arrêtera dans quelques minutes.

Non, ce n’est pas la bonne attitude à adopter ni pour améliorer la qualité de son sommeil ou pour augmenter son sentiment de sécurité. Vous devez agir tout de suite ! C’est ce que fait Christine Jean.

Quand vous voulez prendre un bébé qui ne vous connait pas et qu’il refuse de vous serrer dans les bras, pourquoi vous insistez encore une fois ?

Est-ce que vous êtes capable de vous jeter dans les bras d’un adulte qui ne vous connait même pas, juste car il l’en a envie ? Vous allez sûrement lui dire « NON » !

Alors, pourquoi l’exigez-vous d’un petit enfant qui ne vous connait pas ? C’est illogique. Il faut savoir que le bambin n’est pas prêt.

En respectant son rythme, vous serez sans doute récompensé suite par des sourires, des câlins, des bisous…, à condition de réussir à l’amadouer.

De cette façon, il va comprendre qu’il a le droit d’avoir ses propres limites. C’est très important pour son développement.

Christine a choisi de partager ces mots avec nous sur le blog Parfaite Maman Cinglante pour dire à ceux qui se croient dépassés par la maternité car ses valeurs éducatives sont différentes à ce à quoi ils ont été habitués : « j’en ai assez ! ».

Être maman est sans doute le plus beau cadeau parce que notre vie devient très riche qu’elle ne l’a jamais été.

Aujourd’hui, Christine est très heureuse avec son conjoint, et ils font, tous les deux, une très bonne équipe pour donner le meilleur à leur enfant, car il a fait d’eux une famille soudée. Alors, pourquoi ne pas faire comme elle ? Ces idées sont cohérentes et nous pensons qu’elle a tout à fait raison.

Nous espérons donc que les phrases que nous venons de citer vous aiderons à comprendre et à respecter l’avis de Christine Jean, ainsi que des personnes qui pensent comme elle.

Avant de quitter le site je vous propose de lire :  17 signaux pour comprendre le langage et les pleurs de bébé.