9 secrets pour rendre votre enfant heureux

23
31470
enfant heureux

Pas de doute, là, tous les parents aiment trop leur enfant. Mais beaucoup d’entre vous ne connaissent pas les éléments-clés pour avoir un enfant heureux et en bonne santé.

Alors, je vous invite à découvrir les éléments-clés et les secrets pour rendre votre enfant heureux. 

D’ailleurs, voici les 9 secrets pour avoir un enfant heureux.

9 secrets pour rendre votre enfant heureux

 

1. Être disponible pour votre enfant

 

Peu importe l’âge de votre enfant, la disponibilité de parent joue un rôle très important à son développement.

L’enfant a besoin de passer du temps de qualité avec ses parents. 

Selon Madame Chalifoux, si vous passez quelques minutes chaque jour avec votre enfant et de jouer avec lui sans aucune source de dérangement comme les smartphones, Tablette, Télévision, etc…Ça sera très bénéfique pour le bonheur de votre enfant.

En fait, ce temps partagé peut renforcer la confiance entre vous et votre enfant, de plus il augmente son bonheur et son sentiment de joie de vivre.

2. Supportez votre enfant

 

Sans aucun doute, les parents veulent toujours le meilleur pour leur enfant, mais le problème que beaucoup d’entre vous agissent mal avec eux inconsciemment ou par un manque de savoir-faire au sujet de parentalité.

Par exemple, beaucoup de parents forcent leur enfant à faire des choses, et comme cela l’enfant les fait sous la contrainte et non pas par envie et ça sera pire avec le temps.

Forcez vos enfants à faire des choses c’est un cauchemar pour eux, supportez vos enfants, conseillez-les quand ils font un mauvais choix mais ne les forcez pas, laissez-les faire leur propre choix.

En fait, l’être humain toujours a besoin de support, même vous, je pense que parfois vous avez besoin de support, NON!?

S’il vous plaît, n’oubliez jamais que votre enfant a besoin de vous, surtout dans les mauvais moments, croyez en lui et soutenez-le!!

3. Apprenez à votre enfant la pensée positive !

 

Tout d’abord, j’espère que vous êtes une personne optimiste et positive pour que vous pourriez passer l’énergie positive à votre enfant.

Sinon, je vous donne un petit exemple pour que vous puissiez me comprendre :

Si votre enfant se plaint de son petit frère :  » wa333! MAMAN MON FRÈRE PREND TOUJOURS MES JOUETS ET MES AFFAIRES » Répondez-lui : « il prend exemple sur toi car tu es un grand et fort garçon mon LouLou ! »

C’est-à-dire, essayez toujours d’apprendre à votre enfant à voir le bon côté des choses.

En fait, c’est ça la positivité ! C’est simple, n’est-ce pas ?

4. Vous êtes un modèle pour votre enfant

 

À mon avis, c’est le point le plus important de la liste. Généralement, les enfants imitent leurs parents.

En fait, dans les yeux des enfants, les parents sont des super-héros.

Pour cela, votre loulou est sensible à vos attitudes, à votre regard, à votre bonheur et à votre sentiment de joie de vivre.

Alors, si vous voulez un enfant heureux, vous devez être heureux, même dans les moments difficiles, essayez d’oublier le stress devant vos enfants. N’oubliez pas que vous avez la plus grande influence sur votre enfant.

5. La sécurité

 

Pour avoir un enfant heureux, il faut que vous soyez présent dans leur vie, faites-lui sentir qu’il peut compter sur vous et répondez adéquatement à ses besoins affectifs.

Toutes ces choses développeront un attachement sécuritaire qui va lui permettre de sentir plus heureux.

6. Aider votre enfant à développer ses compétences

 

Votre enfant aime le foot, la musique, peinture etc…?

Alors, aidez-le à développer ses compétences sans le forcer, car un enfant heureux est un enfant qui pratique un domaine qui lui plaît.

7. Aider votre enfant à accepter ses échecs

 

Si vous êtes un homme ou une femme qui a réussi dans la vie, sûrement vous avez passé par beaucoup d’échecs. 

Alors, apprenez à votre enfant à accepter leurs échecs et d’apprendre à tenir compte de ses erreurs.

 

8. Limiter les médias de votre enfant

 

Si vous limitez l’exposition de votre enfant aux médias, vous allez avoir des résultats merveilleux comme :

  • votre enfant sera plus créative.
  • moins agité.
  • élargir leur capacité d’attention et leur capacité à rester calme.
  • et enfin un enfant plus heureux.

9. Montrer à votre enfant de voir les choses sous un autre angle

 

C’est une véritable gymnastique mentale que l’on doit apprendre à nos enfants pour voir les choses de façon positive. Par exemple, si l’internet est coupé et votre enfant ne peut pas regarder ses vidéos favorites dans Youtube, soit le laisser crier, etc… Ou bien de montrer à votre enfant le bon côté de chose en lui disant : « Hey, c’est une opportunité pour passer plus de temps ensemble et jouer :D n’est-ce pas ?« 

10. Complimenter efficacement un enfant

 

Essayez toujours de complimenter votre enfant, mais attention , pas des louanges du style « Tu es beau/belle, génial(e), joli(e) etc…« 

Ce style de compliment n’est pas efficace, en fait, c’est de bla-bla pour rien.

Pour un compliment efficace, il faut cibler des situations bien précises genre « Bravo ! Tu es un grand footballeur », « WOW ! Vous avez une voix formidable », « Vous êtes un enfant sage ! Tu as été très gentil avec ton petit frère !« .

Ce genre de compliment sera très bénéfique pour l’humeur et psychologie de votre enfant.

J’espère que cet article vous aidera pour que votre trésor avoir une enfance heureuse et une vie pleine de joie.

Merci de nous soutenir en cliquant sur le like bouton

9 secrets pour rendre votre enfant heureux

Merci de nous suivre sur pinterest 🙂 ! Parents & enfants


23 COMMENTS

  1. Article vraiment instructif et enrichissant !!!
    Très bien fait. Il ne manque plus qu’a Le mettre en pratique.

  2. Bonjour,

    je vous rejoins en tous points, sauf pour le dernier : de récentes recherches en psychologie (effectuées dans la lignée de celles de Dweck) semblent montrer que complimenter un enfant sur ce qu’il « est » peut avoir également des effets néfastes. Attaché au regard de l’adulte l’enfant pourrait craindre de perdre sa qualité en se confrontant à un échec et finalement éviter les situations sources d’apprentissages pour préserver ce qu’il est dans les yeux de l’adulte. ex: « que tu es doué en dessin » ne favoriserait pas forcément l’exploration de formes pour lesquelles le résultat pourrait être jugé « moins bon » par l’enfant car cela risquerait d’invalider son don. Complimenter en commentant le processus aurait plus d’avantages ex: ouahou! Explique-moi, tu as commencé par mettre du Jaune? Puis le bleu c’est ça? (…) qui permettrait à l’enfant de voir que l’adulte s’intéresse vraiment à ce qu’il a fait et également de réfléchir sur la façon dont il s’y est pris pour arriver au résultat (favorisant donc le développement d’une méta-cognition: il est toujours utile de comprendre ce qui dans notre façon de faire conduit à un résultat plutôt qu’à un autre^^). Bref, je mets du conditionnel parce que je trouve que l’humain est infiniment complexe et qu’il est dur de mettre des règle générales absolues efficaces pour tous en tout temps^^! (je me demande comment je réagirais si mon compagnon me disait « ouaouh, alors dis moi aujourd’hui tu as d’abord choisi de mettre ton pull bleu puis tu t’es dis qu’il irait avec ta jupe rouge c’est ça? »… peut-être que je préfèrerais qu’il me dise « je te trouve belle »?!) Mais comme j’ai été interpelées par ces recherches et que j’ai pu expérimenter que ma façon de complimenter mes enfants avait une vraie influence dans leur façon d’être, je me permets de partager la réflexion (voir Dweck sur ted talk youtube) (il existe par ailleurs plein d’articles scientifiques sur cette question (voir google scholar) mais souvent en anglais)… Forces à tous dans cette aventure parentale!!! (c’est pas si facile d’être heureux et pas si facile non plus quand en plus on se sent coupable quand on ne l’est pas, alors chance et courage à tous^^!)

  3. Mettre l’enfant en avant c’est bien évidemment pour lui donner confiance mais attention à ne lidolatrer en lui laissant croire que tout va bien et qu’il est parfait. Il doit aussi savoir se confronter aux réalités de la vie car sinon il peut vite devenir un enfant roi et comme beaucoup de parents ont tendance à faire croire à son enfant qu’il est le meilleur et à le surproteger face à toute difficulté il ne mûrit pas… Du moins il se plaît dans cette situation et a dû mal à aller de l’avant.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here